LES MEILLEURES PRATIQUES POUR L’ÉGLISE EN LIGNE

« Vous pourriez être tenté de penser que nous reviendrons à la normale dans quelques semaines ou quelques mois. Nous reviendrons à la normale, mais ce sera une nouvelle normale. » Chuck Scroggins

Dans les semaines qui ont suivi la fermeture des églises dans le monde, bous avons vu un fleurissement sans précédent de créativité et d’innovation de la part des églises et des responsables de ministère. Ce qui était auparavant considéré comme impossible ou sans importance est devenu à la fois possible et important du jour au lendemain. Pour beaucoup, comme les handicapés physiques et ceux qui ne peuvent pas aller à l’église pour d’autres raisons, ces changements sont les bienvenus et les aménagements attendus depuis longtemps ; des aménagements qui auraient dû être offerts lorsque la technologie est devenue disponible. Notre hésitation à accepter le changement a laissé beaucoup de gens isolés bien avant cette pandémie. Il est regrettable qu’il ait fallu une pandémie pour motiver l’Église à adopter les technologies numériques, mais nous y sommes.
Le changement est non seulement possible mais aussi nécessaire. Maintenant, nous devons déterminer ensemble à quoi ressemblera la « nouvelle Église », celle de l’après confinement. Lorsque la poussière retombera, la société reviendra à une nouvelle normalité avec de nouvelles habitudes et attentes. Les changements que nous apportons maintenant nous prépareront au succès ou à l’échec dans les années à venir.

 

Avant tout, l’église en ligne doit être différente

Ce ne peut pas être juste le programme habituel diffusé en direct par quelques personnes dans un sanctuaire vide. L’Église n’est pas un programme ou un bâtiment, c’est une communauté spirituelle partageant sa relation avec Dieu et prenant des mesures pour améliorer le bien-être des autres. Nous devons tenir compte de l’expérience des participants et réfléchir avec empathie à ce qu’ils attendent et à ce dont ils ont besoin.
Au-delà de la satisfaction des besoins spirituels des membres d’église, les technologies numériques peuvent être utilisées pour mobiliser une congrégation envers la communauté et le service dans l’espace numérique. Ce qui commence dans l’espace numérique n’est pas nécessairement ni finalement confiné à l’espace numérique. Ces outils et technologies peuvent créer un impact dans le monde réel et être exploités pour répondre aux besoins physiques réels de la communauté. Nous pouvons toujours être les mains du Christ tendant la main pour aider les autres dans leurs besoins. Cela se fera simplement de manière différente de celle avec laquelle nous sommes actuellement à l’aise.

Nous devons penser de manière créative à la façon dont « l’expérience de l’église » peut être traduite dans l’espace numérique. Cela nécessitera la créativité et l’innovation de chacun, expérimentant et essayant de nouvelles choses pour déterminer ce qui fonctionne le mieux. Ce sera différent pour chaque congrégation et communauté. Il n’y a pas de normes universels. Nous sommes maintenant dans une période de développement rapide, d’innovation et de personnalisation. C’est une période passionnante et il est intéressant de voir Dieu travailler à travers son église pendant cette période de changement.

Cela signifie également que notre vision de l’église n’est plus limitée par l’emplacement physique. Les églises qui s’adaptent bien attireront des membres de partout dans leur expérience d’église en ligne. Les barrières à l’entrée qui autrefois empêchaient les gens de venir en personne ont été supprimées. Ceux qui étaient auparavant défavorisés sont désormais sur un pied d’égalité avec le reste de la communauté. Lorsque cette pandémie sera terminée, les structures que nous mettons en œuvre actuellement devraient rester en place pour continuer à atteindre les personnes que nous ne touchions pas auparavant. De plus, nous connaissons les Écritures : ce n’est peut-être que le début de tels troubles. Il y aura davantage de peste et un besoin continu de technologie numérique. Il faut arrêter de penser à cela comme un changement temporaire et la technologie est devenue un allié à long terme. Nous devons nous demander peut – être : Comment pouvons-nous construire une communauté en ligne ? Comment pouvons-nous rendre l’église en ligne spéciale ? Quelles sont les meilleures pratiques pour l’église en ligne ?

Alors que nous continuons d’adapter et de modifier nos expériences d’adoration et de service pour répondre à ces questions, voici 15 bonnes pratiques à considérer :

  • Utilisez des outils interactifs. Utilisez des outils tels que le chat en direct et les médias sociaux pour une interaction en temps réel. Les gens sont des créatures sociales ; créons des opportunités d’engagement social en ligne. Cela peut sembler une distraction du sermon, mais comprenez que votre public (en particulier les jeunes) accède aux médias sociaux pendant que vous prêchez. Les outils interactifs numériques peuvent être hors de votre zone de confort, mais pour beaucoup, ils sont une amélioration vitale de leur expérience d’adoration.
  • Repensez votre service et votre musique. N’oubliez pas, mettez-vous à la place de votre audience en ligne. Que sont-ils censés faire pendant le service de chants ? Certains chanteront peut-être, mais la plupart ne le feront pas. Ce n’est pas encore dans la pratique normale de voir des gens chanter sur son écran et leur demander de faire comme s’ils étaient assis dans une congrégation ? Pensez à avoir une musique spéciale à la place et, dans l’ensemble, gardez les interludes musicaux brefs.
  • Raccourcissez le service. N’essayez pas de remplir le même temps qu’un service religieux régulier, et limitez les temps morts où rien ne se passe. Soyez dynamiques dans le programme afin que le service d’adoration soit toujours en mouvement.
  • Parlez directement au public. Zoomez de près avec la caméra et laissez le public voir votre visage et vos expressions. Une bonne règle d’or consiste à permettre à votre public de voir le blanc de vos yeux. Parlez à votre public comme si vous parliez à chaque personne individuellement. Reconnaissez votre public, interagissez directement avec lui et encouragez les commentaires, les likes et les partages. Demandez-leur d’ouvrir leur Bible et de suivre les Écritures. Vous pouvez même les encourager à prendre des notes ou à taper des réponses à vos questions dans la section commentaires de la diffusion en direct. Évitez de rester seul sur une scène vide avec une caméra en plan large. En faisant des plans plus serrés, votre sermon sera plus accueillant et plus personnel.
  • Transformez votre diffusion en direct en contenu permanent. Lorsque le service est terminé, réaffectez des vidéos plus longues en clips plus courts qui seront consultables indéfiniment sur votre site. Découpez votre vidéos. Il est difficile pour quelqu’un de lancer une vidéo de culte qui dire trois heures. Les annonces paroissiales ont une courte durée de vie et ne devraient pas vivre indéfiniment sur votre chaîne YouTube ou votre site Web. Découpez uniquement le message et d’autres éléments clés tels que l’histoire des enfants pour créer un contenu optimisé pour la recherche.
  • Rencontrez ceux qui vous suivent dans l’espace numérique. Utilisez les technologies de vidéoconférence pour continuer vos études bibliques et vos réunions de prière régulières. Vous pouvez aussi y rencontrez ceux qui veulent un complément d’informations sur votre message. Le dispositif ZOOM est un excellent outil. Il est facile à utiliser et l’offre de base est gratuit. Vous constaterez peut-être que votre fréquentation augmente maintenant que les barrières physiques ont été supprimées.
  • Continuez à servir la communauté. Depuis trop longtemps, les églises sont seulement de grands bâtiments dans une rue ou le bâtiment le plus élevé d’une agglomération. Ne laissons pas l’église devenir le bâtiment vide de la rue. L’Église devrait être un groupe de personnes mobilisées pour servir, activement engagées dans l’amélioration du bien-être de leur communauté au sens large. L’Eglise en ligne ne doit pas nous faire oublier la réalité et notre environnement.
  • Créez du contenu pour aider les gens à avancer dans leur cheminement spirituel. L’église de Dieu est ouverte 24h / 24 et 7j / 7. Par conséquent, nous devons nous efforcer d’exposer le Christ chaque jour grâce à notre influence numérique, et pas seulement un jour par semaine. Nous devons créer un contenu numérique qui répond aux besoins spirituels des gens et chercher à répondre à leurs aspirations les plus profondes.
  • Mobilisez votre congrégation pour devenir un vecteur de diffusion pour les âmes en faisant du porte à porte numérique. Faire du porte à porte numérique, c’est quand un membre d’église partage du contenu spirituel sur ses profils de médias sociaux ou par mail pour créer une occasion de discuter de leur foi avec des personnes intéressées. Le contenu spirituel peut avoir plusieurs formats (une image, un texte, une vidéo, un blog, etc.) et doit inclure un message personnalisé. Les amis et les abonnés peuvent la faire défiler ou choisir de s’engager quand cela leur convient. Étant donné que beaucoup de gens sont coincés à la maison avec du temps supplémentaire dans leur emploi du temps, les médias sociaux peuvent être leur principale source de divertissement et d’évasion. Créez donc une culture de partage de contenu au sein de votre communauté religieuse. Formez vos membres à partager le contenu numérique de votre église sur une base hebdomadaire. Il y a actuellement beaucoup d’opportunités pour nous de partager et d’atteindre les gens partout dans le monde grâce aux technologies numériques. Une congrégation qui comprend que les réseaux sociaux peuvent être un moyen d’évangélisation pourrait servir de puissant vecteur du message d’espérance pour les âmes. Le succès ne peut plus être mesuré uniquement par le nombre de personnes présente dans un bâtiment. Nous devons plutôt mesurer si nous construisons ou non le royaume de Dieu.
  • Créez des opportunités de prière en ligne. Même les sceptiques peuvent être touché par l’amabilité de quelqu’un qui se soucie suffisamment de lui pour prier pour lui. Les médias sociaux sont un outil puissant pour solliciter des demandes de prière et suivre ces demandes. La prière peut être un simple « j’aime », un commentaire ou un message. La communication en ligne facilite la demande, ce qui permet aux gens de tendre la main lorsqu’ils hésitent à le faire face à face.
  • Élaborez une stratégie de soins communautaires à 360 °. En cette période de crise et au-delà, nous devons travailler pour étendre l’expérience de l’église au-delà des limites du temps et de l’espace dans un bâtiment vers une communauté impliquée qui fournit un soutien 24/7 non seulement aux membres mais aussi à nos contacts plus larges (voisins, parents, personnes en difficultés, …). Pour être efficaces, les églises doivent cultiver et entretenir des communautés saines, à la fois en présentiels et numériques, à la fois au sein de l’église et dans la communauté, afin de mieux nous positionner pour fournir un ministère de guérison et de vastes réseaux de soutien.
  • Formez des disciples numériques. La création, l’engagement et la distribution de contenu ne se limitent pas aux comptes officiels de l’Église. Tâchez de tendre la main aux jeunes et faites-leur savoir que leurs talents dans ce domaine sont très appréciés même s’ils ne font pas partie de l’équipe de communication. Certaines personnes ont juste besoin d’une autorisation et d’un peu de mentorat pour développer leurs talents et leur passion pour la mission. Tout le monde a une influence sociale grâce aux SMS, aux applications de messagerie, aux e-mails et aux réseaux sociaux. Encouragez-les et inspirez-les à utiliser cette influence pour construire le royaume de Dieu.
  • Favorisez la créativité et de nouvelles idées. Écoutez les professionnels de la communication et les jeunes. Il est maintenant temps de leur faire sentir que leurs dons spirituels sont appréciés par leur église. Les jeunes en particulier sont des natifs du numérique et savent instinctivement beaucoup sur la façon de tirer parti de la technologie. Ils sont désireux d’aider à façonner l’avenir de leur église et seront plus susceptibles de rester s’ils sont impliqués.
  • Formez vos membres. Prenez le temps de montrer à vos membres, en particulier aux membres plus âgés, comment participer et utiliser des outils numériques. Demandez à vos plus jeunes membres de créer des tutoriels ou de faire du FaceTime avec des membres plus âgés pour leur parler en utilisant la technologie pour le culte et le ministère.
  • Protégez votre communauté. Aller en ligne signifie s’habituer à faire face aux commentaires négatifs. Pour les opposants qui menacent la santé de votre communauté numérique, masquer / supprimer des commentaires, couper le son des gens (sur ZOOM) et même les bloquer sont des options.
  • Soyez prêt à vous adapter et à vous familiariser avec le changement. Le changement est la nouvelle norme. Adoptez de nouvelles idées et technologies à mesure qu’elles deviennent disponibles. Soyez créatif et n’ayez pas peur d’essayer de nouvelles choses. Si ça ne fonctionne pas, ne vous arrêtez pas à un échec. Essayez autre chose ! Vous aurez ainsi beaucoup plus de chances de tomber sur ce qui fonctionne.

Nous voulons que notre église revienne plus forte et plus unifiée de cette expérience. Depuis longtemps, nous parlons de la façon dont les technologies numériques sont un moyen puissant pour intensifier le ministère traditionnel et l’évangélisation, mais cette pandémie a poussé le besoin de la technologie numérique à devenir notre priorité. Utilisons-les, mais de manière intelligentes.

 

Auteur : Rédaction FEAM