J’ai toujours été scolarisée dans des établissements privés adventistes et ce, de la maternelle jusqu’à la fin du collège. Pourtant, en classe de seconde, j’ai opté pour un lycée public car il se situait à cinq minutes de chez moi. Mais après un an là-bas, mon désir de retrouver un cadre scolaire religieux s’est fortement manifesté. J’ai donc pris, avec mes parents, la décision de m’inscrire à la CSARAMA  en première. 

En arrivant, je me suis sentie directement à l’aise, j’étais à ma place. Là-bas, j’ai retrouvé des amis que j’avais perdus de vue, et rencontré des personnes extraordinaires avec qui je me suis liée d’amitié et qui font maintenant partie de ma vie. Les professeurs à Rama, se soucient sincèrement des élèves et recherchent vraiment leur réussite. 

Le cadre là-bas, est propice à l’étude et à la concentration. Donc je peux dire que j’ai particulièrement apprécié les beaux paysages et l’atmosphère chaleureuse qui y est. Sincèrement, aller à Rama a été ma meilleure décision, et je ne l’ai jamais regrettée.  J’ai toujours eu d’assez bonnes notes tout au long de ma scolarité, mais au lycée, j’ai vraiment appris à me dépasser, j’ai appris à ne pas me reposer sur mes acquis mais à chercher toujours mieux, j’ai appris à viser l’excellence. Et c’est la leçon de vie que j’ai apprise : toujours faire de mon mieux. 

 J’ai également pu m’exprimer artistiquement parlant, m’épanouir dans le chant, organiser des événements, être pleinement impliquée dans la vie du lycée. Avec l’équipe des délégués de la classe de première, nous avons pu organiser une journée de prévention contre la violence faite aux femmes, et avec l’équipe du CVL dont j’étais la vice-présidente suppléante, une journée de sensibilisation et d’information à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, et plein d’autres actions au sein du lycée avec l’aide sur personnel encadrant.  

En ce qui concerne mon projet d’étude, j’ai prévu de partir en France hexagonale afin d’étudier la psychologie et d’être psychologue de la protection judiciaire de la jeunesse. Si j’ai un conseil à donner, c’est de mettre Dieu au centre de sa vie, que ce soit dans sa vie personnelle, sa vie sociale, sa vie scolaire. Dieu doit être placé en premier. 

Les valeurs bibliques enseignées à Rama sont très utiles pour le développement personnel de l’élève. Et maintenant que ces deux années scolaires sont terminées, couronnées de succès, je m’apprête à commencer une toute nouvelle vie avec à l’esprit, des connaissances, des valeurs, et des souvenirs. 

Communiqué inscription - Rentrée 2024 - 2025
This is default text for notification bar